G186 - 21/12/10 Communiqué pour soutenir l'ARDHD, diffamée par un site gouvernemental, qui essaie de se faire passer pour un site d'opposition.

Constatant les attaques qui sont véhiculées sur un site, qui prétend frauduleusement être une émanation de l'opposition, le GED tient à apporter son soutien le plus total à l'ARDHD et à la LDDH, ainsi qu'à leurs dirigeants qui ne se retranchent pas derrière un anonymat de circonstance : MM. Jean-Paul Noël Abdi et Jean-Loup Schaal.

Nous rappelons que le site de l'ARDHD donne la parole à toutes les Djiboutiennes, à tous les Djiboutiens, à tous les partis et les mouvements d'opposition et aux differentes associations, en restant neutre.

Ce site a toujours defendu les droits fondamentaux des Djiboutiens: liberté, justice et démocratie.

Son président M. Jean-Loup Schaal, est souvent présent dans les manifestations et il a toujours était en première ligne pour défendre la cause des opposants politiques. Rappelons qu'il a été frappé d'une condamnation à ce propos, alors que les personnes ayant écrit les articles n'avaient pas eu le courage de se presenter pour témoigner....

S'il restait à IOG et à ses différents organes de presse un minimum de fierté, pourquoi s'attaquerait-il à la France et à ses nationaux quand ils soutiennent les désirs légitimes de la population ?

Rappelons qu'après avoir engagé le conflit suicidaire contre l'Erythrée, sur la recommandation de ses généraux d'opérette, le dictateur avait été contraint de supplier la France de faire intervenir les FFDJ sur le terrain, parce que nos services de santé n' étaient pas en mesure de soigner nos propres blessés, ni de les évacuer sur des installations sanitaires : et ce sont encore celles des forces françaises qui ont assuré les soins avec efficacité ?

Dans ces conditions, pourquoi ne demande-t-on pas à la premiere dame du pays, à son mari le dictateur et aux principaux dirigeants du système, de renoncer à leur nationalité française.

Le site Djibouti 24 est piloté en sous-main par l'équipe au pouvoir et non pas par des Djiboutiens, opposants et sincères.

Il n'est que de constater que ce site n'a jamais fait état des crimes commis dans le pays sous les ordres des plus hauts dignitaires. Il n'a jamais parlé du viol de la Constitution, des assassinats, des violences contre les populations rurales, ni des differents trafics organisés par les hauts responsables du pays, etc...

Et c'est sur ces bases qu'il imagine pouvoir retourner les Djiboutiens aujourd'hui contre l'ARDHD et contre son président afin de développer un climat de haine contre la France et les Français ?

Parce que ce regime sait qu'il est train de s'ecrouler et que sa fin est proche et qu'il commence à pratiquer la politique de la terre brûlée !

Mohamed Saleh Alhoumekani
Porte-Parole du GED