G 152 - 21/01/09

Communiqué de Presse

 


 

Monsieur le Président
des Etats Unis d'Amérique,


Il fut un temps où chanter dans le noir pour ne pas avoir peur était l’unique espoir - des femmes et des hommes de couleur - en l’avènement d’un monde meilleur. Espoir en l’émergence d’un monde plus humain, d’un monde respectant leur couleur et leur religion.

Quand le passé a été bien plus que rude, lorsque le présent est catastrophique et l’avenir incertain, il convient néanmoins de garder cet espérance et passer au travers de la difficulté en y mettant toute notre énergie.

Ne pas avoir faim, ne plus avoir soif, disposer d’un toit pour abriter sa famille, pouvoir éduquer nos enfants et les envoyer à l’école, avoir les moyens de les soigner et de les préparer à une vie professionnelle active ne devrait plus être un privilège réservé au monde occidental mais à toutes et à tous en ce monde.


Les Djiboutiennes et les Djiboutiens, qui très majoritairement patientent depuis bien trop longtemps dans le non respect de leurs Droits Humains, dans l’inconfort le plus total, voire dans la pauvreté et l’injustice en notre pays et sous le joug destructeur de la tyrannie qui s’est autoproclamée par deux fois à la présidence de notre république, ont été réceptifs au message d’une grande clarté - tout particulièrement pour ce qui concerne votre position par rapport aux dictatures dans le monde - que vous avez adressé lors de votre discours d’investiture prononcé hier, mardi 21 janvier 2009.


Nous avons la conviction profonde que la rupture d’avec un passé récent et la naissance de cette nouvelle citoyenneté américaine que vous proposez au monde, avec ce message d’espoir en l’avenir et non point celui de la peur, correspond aux attentes des populations de ce monde et tout particulièrement à celles notre pays.



Au nom des Djiboutiennes et des Djiboutiens, des membres du Gouvernement en Exil de Djibouti, de celles et ceux qui appartiennent aux diverses commissions, des membres du Mouvement Djiboutien de Libération Nationale nous vous félicitons chaleureusement pour cette élection à la présidence des Etats-Unis d’Amérique.

Avec votre élection, l’histoire vient de dépasser les USA, s'ouvrir sur un nouveau monde et constitue un événement formidable auquel nous adhérons.

 

Fait à Londres le mercredi 21 janvier 2009

M Mahamoud Idriss Ahmed
Président du GED